En voici un qui date de la fin de l'année dernière.  Pourquoi ce nom, je ne sais plus.  Juste que j'ai enfin trouvé ma technique pour l'acrylique : la mélanger avec le gesso.  Elle s'étale alors très facilement sur la toile.  Je me souviens qu'un étudiant que je ne connais pas avait laissé un peu de peinture d'un magnifique orangé à une dame qui suivait le cours toute la journée.  Elle n'en avait pas usage ce jour-là et m'a demandé si je le voulais.  J'ai dit oui.  Orange brûlée de Sennelier, il faut toujours que je l'achète.

DSCN4219

C'est pas tout ça : j'ai presque fini de poster les tableaux qui me restaient en stock...  Faut que je m'y remette !  Un beau jour aussi, promis juré, je me remets à l'ikebana.