A la recherche de la lumière

30 juin 2018

Montage floral pour un dîner entre amis

Une belle et chaude journée d'été hier, un dîner entre amis, l'occasion était trop belle, je voulais faire un ikebana pour décorer la table.  Encore de belles pivoines chez Vanuytsel, quelques roses du jardin et le tour était presque joué.  

Le choix du contenant tout d'abord.  "What do you want to focus on ?" - c'était ma professeure qui me parlait, une forme de don d'ubiquité ;)  Il fait chaud et je voulais un montage frais dans lequel l'eau serait le point focal, puis les fleurs.  J'ai donc choisi un contenant pas trop haut et de couleur neutre et un seul petit kenzan, afin de laisser un large espace à l'eau.  

Un ikebana pour la table est fait pour être regardé dans tous les sens et les Japonais aiment l'assymétrie.

Et voilà.

fullsizeoutput_9ee

fullsizeoutput_9fa

fullsizeoutput_9f8

fullsizeoutput_9fd

 

 

Le jeu d'eau était surtout très visible ce matin, quand les arbres s'y reflétaient.

fullsizeoutput_a04

 


22 juin 2018

Ikebana pour une naissance - 2

Après l'aventure de l'ikebana sans fleurs, j'ai voulu faire un ikebana "standard" pour fêter la naissance de notre deuxième petite-fille.  C'est-à-dire : du rouge, du blanc, du vert et du doré, qui sont les couleurs traditionnelles utlisées pour les célébrations.

Pour le doré, j'aurais voulu le mizuhiki paper, des tiges de papier très fines et traditionnelles aussi pour les événements festifs.  A Bruxelles, on oublie.  Je me suis donc rabattue sur du fil d'aluminium doré, que j'avais l'intention de couper en petits morceaux.  Emportée par mon enthousiasme, j'étais déjà armée de mes ciseaux quand mon professeur m'a dit "No, no, no, don't cut it, you can use it as a structure !"  Et heureusement.  Parce que faire tenir des fixations dans le vase en verre que j'avais choisi, c'est un challenge car ça glisse...  Le rouleau entier a donc servi de structure.  Et le refaire à la maison fut un autre challenge, car la structure ne voulait plus tenir sur le vase...  Après, ce fut assez simple d'insérer les végétaux dans la structure.  J'ai beaucoup aimé l'idée.  A reproduire.

students1

Photo Ekaterina Seehaus

21 juin 2018

Un ikebana pour une naissance

Bienvenue à L., notre deuxième petite-fille.  Elle est née il y a juste sept jours et est magnifique, tout comme sa soeur.  Evidemment, cela se fête avec des fleurs.  Jusqu'à ce que sa maman me dise (ou plutôt me rappelle !) que le papa a des allergies aux fleurs fraîches et qu'il vaut mieux ne pas en apporter.  Aaaaah...

Pas de raison de s'en faire : dans le livre 5, j'aurai une leçon "ikebana with unconventional material".  Allons-y donc.  Une visite chez Vanuytsel et je remplis mon cabas avec une structure, du papier de riz, des copeaux colorés, deux coques en polystirène, une bombe de peinture dorée, du fil de fer pourpre, un pistolet à colle et j'en passe, l'idée a émergé pendant que j'étais occupée à faire mon shopping.

De retour à la maison, je m'y suis mise.  

Durant des heures et des heures.  

La structure avec les bâtonnets tout d'abord.  Des heures de plaisir de montage, rien ne tient, c'est pas beau etc.  Jusqu'à ce que je me rende compte que les reliés ensemble pouvait être bête comme chou et super rapide.  Arfffff...  I'll know it for next time.

La boule en polystirène ensuite.  Heureusement que je savais déjà qu'une boule, c'est une grande surface (je ne peux déjà pas transformer des litres en décilitres, alors la surface d'une boule, c'est au-delà de mes capacités cognitives).  Sinon, je n'aurais pas acheté assez de matériel.  Des heures à coller pièce par pièce.

Et voici le résultat final, offert hier aux heureux parents.

fullsizeoutput_98b

Posté par celira à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,